• Lola

Les bienfaits du miel

Mis à jour : 11 sept. 2020


Le miel est utilisé depuis l’Antiquité par les Hommes à des fins nutritives mais aussi et surtout pour ses innombrables vertus thérapeutiques. Aujourd’hui, et depuis déjà quelques années, le marché du miel bat des records de consommation ! Penchons-nous donc quelques minutes sur cet aliment mystérieux produit par les abeilles.

Comment le miel est-il fabriqué ?


Dès que les premiers rayons de Soleil hivernal pointent le bout de leur nez et que la température extérieure dépasse les 12°C, les abeilles sortent de leur ruche et commencent à butiner le nectar des premières fleurs.


L’abeille retourne ensuite à sa ruche et là commence un véritable “relais” entre abeilles : le nectar est digéré puis transmis d’abeille en abeille, jusqu’à obtenir… du miel !


Au cours de ce “relais”, le nectar se charge en différentes enzymes, en quelques minéraux et quelques vitamines, ce qui fait de lui un aliment vraiment unique.


Il existe 2 types de miels :

  • Le miel floral : Il est obtenu à partir du nectar des fleurs, il est liquide et sucré.

  • Le miel de miellat : Le miellat est un liquide sucré et visqueux qui se trouve sur les feuilles de certains arbres. Il est sécrété par certains insectes qui se nourrissent de la sève des arbres et les abeilles butinent ce liquide comme le nectar des fleurs.

Composition, utilisation et bienfaits du miel


Le miel est composé de :

  • Eau

  • Glucides : Le miel est composé de fructose et de glucose, deux sucres rapidement assimilables par l’organisme.

  • Minéraux : Le miel contient différents minéraux comme le magnésium, le phosphore, le potassium, le fer et le sodium, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

  • Vitamines : Le miel contient également quelques vitamines comme la vitamine C et quelques vitamines du groupe B (B2, B5, B6, B9, PP).

  • Antioxydants : Plus le miel a une couleur foncée et plus il est riche en antioxydants protecteurs !

Le miel peut être consommé pur, mélangé à d’autres produits de la ruche ou bien à des huiles essentielles en fonction de vos attentes. Il est recommandé d’en manger 15 à 30 g maximum dans une journée.


On attribue au miel de nombreuses vertus depuis des siècles. L’apithérapie est une médecine douce qui utilise le miel et d’autres produits de la ruche (comme le propolis, la gelée royale, le pollen ou la cire et le venin d’abeilles) à des fins thérapeutiques. Le miel pur ou mélangé à certaines plantes peut en effet être utilisé comme :

  • “Pansement” contre les maux de gorge : Grâce à sa composition, le miel dépose un voile sur les parois de la gorge permettant de réduire la douleur, de détruire les bactéries qui pourraient s’y trouver et de réduire l’inflammation.

  • Laxatif et diurétique naturel : Le miel aide à avoir un bon transit.

  • Anti Inflammatoire : Grâce à sa composition, le miel aide à réduire l’inflammation dans l’organisme.

  • Antioxydant : Le miel aide à lutter contre les radicaux libres et le vieillissement cellulaire.

  • Antibactérien : Grâce à sa composition unique, le miel est un antibactérien puissant.

  • Cicatrisant : Vous avez une petite plaie ou les lèvres gercées ? Appliquez un petit peu de miel sur la zone à traiter plusieurs fois par jour et observez son action cicatrisante.

  • Anti-fatigue : Grâce à sa richesse en énergie (327 kcal /100 g) et à son sucre facilement utilisable par l’organisme, le sucre est un allié pour les sportifs.

Le miel ou le sucre, qui choisir ?


Contrairement au miel, le sucre n’est pas un aliment naturel et vivant. De plus, il subit une énorme perte de nutriments avec les différentes étapes du raffinage qui lui sont infligées.


Le miel est donc plus intéressant nutritionnellement parlant que le sucre de table. De plus, le miel a un pouvoir sucrant 30 à 40% supérieur à celui du sucre !


Mais attention ! Le miel, bien qu’être un aliment naturel et plein de vertus, ne reste pas moins un aliment très riche en sucre. De plus, le fructose (sucre majoritaire du miel) ne peut être assimilé que par le foie et non par les muscles comme peut l’être le glucose.

Une consommation abusive de miel aura donc des effets néfastes sur le foie, comme le syndrome du “foie gras”, et peut également favoriser les mêmes risques qu’une surconsommation de sucre (diabète et résistance à l’insuline, surpoids / obésité, caries dentaires, troubles digestifs, perte d’énergie, maladies cardiovasculaires, vieillissement prématuré, …).


Il est important de souligner également que le miel active lui aussi le circuit de récompense dans notre cerveau et appelle à consommer davantage de produits sucrés (au même titre que le sucre).

Dans votre quotidien, vous pouvez donc tout à fait remplacer le sucre de table par le miel, mais soyez vigilant quant aux quantités utilisées :

  • Le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre : 1 cuillère à café de miel (environ 8 g) remplace 2 morceaux de sucre (10 g)

  • Consommation quotidienne recommandée : 15 à 30 g maximum

  • En pâtisserie : Vous pouvez tout à fait utiliser le miel pour remplacer le sucre dans la préparation de vos gâteaux et autres pâtisseries. Prenez en compte que le miel contient de l’eau et qu’il sucre davantage la préparation pour une quantité moindre (Exemple : Remplacez 100 g de sucre par 66 ml de miel et retirez quelques ml de liquide à la préparation). La cuisson du miel nécessite une chaleur 10 à 20°C plus faible que le sucre. Enfin, le miel permet à vos gâteaux de rester moelleux et de se conserver plus longtemps !

Comment bien choisir son miel ?


Depuis quelques années le miel connaît un véritable succès à travers le monde. La demande a augmenté de plus de 60% ces dernière années, faisant ainsi du miel un produit star !

Mais il y a un petit problème : avec cette forte demande soudaine plus le fait que l’écosystème est de plus en plus menacé, la production de miel est de plus en plus compromise.


La France a donc ouvert son marché du miel à l’importation étrangère pour répondre à la forte demande des français. Le hic, c’est que les autres pays n’ont pas la même législation que nous concernant les caractéristiques du miel…

Un tier du miel issu de l’importation est malheureusement trafiqué afin d’obtenir un meilleur rendement pour un coût plus bas. Les producteur mélangent leur miel à du sirop de glucose ou de l’eau, le miel perd donc une grande partie de sa valeur nutritive et se rapproche de plus en plus de la composition du sucre de table…


Heureusement, certains producteurs honnêtes résistent ! Afin de vous aider à choisir un miel de qualité, voici mes conseils :

  • Evitez tous les miels comportant la mention “Mélange de miels UE et hors UE” : Un miel qui ne répond pas de la même législation que celle instaurée en France et en Union Européenne a de très fortes chances d’être un miel importé et modifié.

  • Le prix d’un kilo de miel de qualité ne sera (presque) jamais en dessous de 10 € : Le miel est un produit qui demande aux apiculteurs et aux abeilles beaucoup de temps et d’énergie, il est donc normal que le prix ne soit pas dérisoire… Mais relativisons : Un pot de 500 g de bon miel qui ne nuit pas à votre santé peut vous durer quelques semaines, voire quelques mois !

  • Préférez des miels produits en France, et si possible de votre région : Favorisez la production locale ! Renseignez-vous, il y a peut être un apiculteur autour de vous !

  • Privilégiez des miels biologiques comportant des labels fiables : le logo français “AB Agriculture Biologique”, le logo européen “Eurofeuille” et les logos “Demeter” et “Nature et Progrès” (encore plus exigeants quant à la qualité des lieux de butinage des abeilles).

Sauvons les abeilles !


Avec la biodiversité qui se détruit petit à petit, l’utilisation de produits chimiques dangereux sur la majorité de nos cultures, la surexploitation des ruches pour répondre à la forte demande mondiale, les maladies parasitaires, … Les abeilles sont plus que jamais en danger.


Ces petites bêtes, inoffensives si elles ne se sentent pas en danger (inutile donc de gigoter dans tous les sens si une petite "Maya" vous tourne autour !), ont pourtant un rôle majeur dans nos vies.

C’est en effet grâce à elles que les fleurs et que nos productions agricoles de céréales, fruits et légumes, oléagineux, épices, … survivent. Sans elles, une grande partie de notre production alimentaire disparaît.


Il est donc indispensable de protéger les abeilles et de valoriser leur travail en choisissant un miel de qualité et en favorisant l'achat de miel chez les producteurs sérieux autour de vous.


Vous pouvez également contribuer à la survie des abeilles en parrainant une ruche (ou plus) en France via certains organismes sérieux. Vous recevrez en contrepartie des pots de miels provenant du rucher que vous avez décidé de soutenir (et le parrainage peut être déductible de vos impôts).


Voici quelques exemples d’organismes :




Prenez soin de vous ! (et des abeilles !)


Vous souhaitez obtenir une consultation avec votre diététicienne à Villefranche-sur-Saône ?

  • Prenez directement RDV sur Doctolib

  • Pour toute demande d'informations, contactez Lola Chevy au 07 64 37 21 18 ou par mail lolachevy.dieteticienne@gmail.com


Posts récents

Voir tout
S'inscrire à la Newsletter

LFC

OBJECTIFS

AIDE

© 2021 LOLA FIT CHALLENGE

Lola Chevy Diététicienne - Nutritionniste (Nutrition - Diététicien - Diététique)

N° ADELI : 699508388  /  N° SIRET : 88037735300029

635 Route de Pouilly, 69400 Liergues (Porte des Pierres Dorées)

Villefranche sur Saone - Rhone (69) - Beaujolais - Calade - Ain (01)

Liergues - Porte des Pierres Dorées - Pouilly le Monial - Pommiers - Jarnioux - Ville sur Jarnioux - Lacenas - Limas - Anse - Bagnols - Theizé - Charnay - Morancé - Lucenay - Lachassagne - Jassans Riottier - Beauregard - Chessy les Mines - Lozanne - L’arbresle - Bully - La tour de Salvagny - Saint Vérand - Tarare - Lentilly - Charbonnière Les Bains - Dardilly - Limonest - Lyon - Villeurbanne - Saint Priest - Chazay D’azergues - Ambérieux - Trévoux - Reyrieux - Civrieux D’Azergues - Charnay - Eveux - Denice - Legny - Saint Romain de Popey - Savigny - Sourcieux les Mines - Vindry sur Turbine - Saint Loup - Letra - Chamelet - Valsonne - Dieme - Bessenay - Vaugneray - Les Chères - Belmont d’Azergues - Châtillon - Fleurieux sur l’Arbresle - Saint Germain Nuelles - Sarcey - Le Breuil - Frontenas - Quincieux - Saint Bernard - ...